Machine à noyauter

TYPE MONO

Les noyauteuses type MONO sont caractérisées par une grande flexibilité d’utilisation et de productivité. Elle permet d’utiliser des boites soit à ouverture horizontale soit verticale, en bois, en résine ou en métal. Les machines MONO sont capables de produir en petites et moyennes séries, surtout en cas de fréquents changements des boites à noyaux.

La machine est réalisée de façon à aider l’opérateur dans les opérations de montage et changement de la boite à noyaux, avec l’utilisation de pièces mobiles, et l’éjection des noyaux produits. La boite à noyaux est fixée sur une table équipée d’éjecteur, positionnée sur des convoyeurs à rouleaux, pour les boites à noyaux à ouverture horizontale, ou sur chariot (mâchoire) pour boites à noyaux à ouverture verticale. Ce support, qui est placé à l’extérieur de la machine, entre dans la machine pour les opérations de tir et gazage et, à la fin du cycle, il retourne dans la position originale avec le noyau (ou les noyaux) prêt pour être pris par l’opérateur. Le moulage se fait au moyen d’une tête de tir à basse pression (2,5 à 6 bar), permettant le tir de noyaux de poids min. jusqu’à la capacité max prévue par la tête de tir.

Il est possible de réaliser un tir double ou triple en cycle automatique. Volume de la tête de tir 25 ou 35 litres. La particularité de la tête de tir est le réservoir à air, qui se trouve directement sur le cylindre contentant le sable mélangé. L’ouverture d’une vanne située entre le réservoir à air et le cylindre du sable cause d’abord l’entrée de l’air qui, en opérant sur le périmètre du cylindre, fluidise le sable et cause ensuite le « tir » dans la boite à noyaux.

Compte tenu de la position du réservoir, l’introduction de l’air ne demande pas d’hautes pressions, avec les avantages suivants :
1) Fluidisation du sable avant le tir
2) Remplissage optimal des boîtes à noyaux
3)Réduction de l’usure des boites à noyaux
4) Tir d’une quantité minimale de sable jusqu’au max. permis par le cylindre, sans opérer aucune action

Tous les mouvements sont hydrauliques et le contrôle du cycle se fait par un automate. La machine est complètement fermée pour la sécurité de l’opérateur, la réduction du bruit et l'aspiration complète des gaz et des poussières.

La machine MONO ne demande aucunes fondations pour son installation.

Les boites à noyaux à DIVISION HORIZONTALE sont fixées à la table de base. La machine est équipée d’un dispostif de maintien magnétique. Ce dispositif, installé derrière la porte de l’opérateur, maintien et soulève la partie supérieure de la boite à noyaux (dessus).

Les boites à noyaux à DIVISION VERTICALE sont fixées aux mâchoires par moyen d’un système mécanique.

  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Chantier complet

TYPE DISCO

La machine DISCO comprend 3 postes de travail montés sur un plateau circulaire rotatif. Cela permet d’effectuer le tir et le gazage en temps masqué pendant que l’opérateur retire les noyaux produits sur le 3éme poste.

La machine est montée sur une structure rigide en acier, facilement transportable, et ne requiert pas de génie civil. La machine est complètement fermée et mise en dépression par un extracteur.

Les boîtes à noyaux sont fixées par trois paires de mâchoires pourvues de deux étaux hydrauliques de blocage.

La tête de tir est montée sur un bras mobile tandis que les mouvements verticaux sont effectués à l'aide d'un vérin hydraulique. Elle est composée des éléments suivants : - une tête de tir de 13, 35 ou 80 litres, à basse pression et un réservoir d'air comprimé - un groupe de dosage avec tube de fluidisation. Un vérin pneumatique déplace le doseur en avant et en arrière entre la trémie du sable et la tête de tir.

La tête de gazage se déplace automatiquement au-dessus de la boîte à noyaux et est pourvue d'un capteur qui contrôle si cette dernière se trouve dans la position correcte.

Les principaux avantages de la machine DISCO sont :

- Possibilité d'utiliser tous les types de boîte à noyaux bois, résine, métal ; avec ouverture horizontale/verticale ou en plusieurs parties

- Possibilité de tirer les noyaux à partir de 20 grammes jusqu'à la capacité maximum de la tête de tir

- Injection et gazage de la boîte à noyaux dans les stations en même temps et extraction du noyau dans la troisième

- Utilisation de boîtes à noyaux de dimensions différentes dans les trois stations et en même temps ainsi que possibilité de varier la durée du tir, du gazage et du dégraissage séparément dans chaque station

- Echange rapide de l'équipement (y compris le changement de la durée de gazage et de lavage)

- Pression de tir et de gazage réglable (pour toutes les trois stations)

- Possibilité d'utiliser divers procédés à froid tels que : Cold-Box, Ashland Betaset, Ecolotec, au Silicate de Sodium


  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Chantier complet
  • *
  • Chantier complet

TYPE PRACTICOR

Les machines PRACTICOR sont idéales pour la production de moyennes et grandes séries, et surtout lorsqu’il est nécessaire de changer fréquemment les boites à noyaux ; en général pour les fonderies avec une production de pièces coulées de différentes dimensions et poids. Les machines à noyauter Practicor peuvent être utilisées pour un grand nombre d’application, la gamme allant de 13 à 200 litres. Ses machines ont une productivité exceptionnelle en permettant l’utilisation de boites à noyaux à joint horizontal ou vertical, fabriquées en bois, résine ou métal. Il est aussi possible d’utiliser des boites à noyaux déjà existantes dans la fonderie, même celles normalement utilisées pour le noyautage manuel en y apportant des petites modifications.

La machine a été réalisée de façon à faciliter toutes les opérations de montage et changement des boites à noyaux, l’introduction de parties mobiles ainsi que l’extraction des noyaux produits.

Les boite à noyau à joint horizontale sont fixées sur une table mobile qui entre et sort complètement de la machine. La table circulant sur des convoyeurs à galet, entre à l'intérieure de la machine pour les opérations de tir et gazage et, à fin du cycle, elle sort ensuite pour que l'opérateur récupére les noyaux.

Pour les boites à noyau à joint vertical, uniquement la partie mobile sort de la machine. La partie supérieure reste fixée dans la machine sauf lors d’un changement d’outillage.

L’ensemble des mouvements sont automatique et géré l’automate. Le remplissage s’effectue par une tête de tir à basse pression (2,5 à 6 bar) qui permet le tir de noyaux de faible poids jusqu’au maximum prévu par la capacité de la tête. Le cycle automatique prévoit le double et triple tir.

Une particularité de la tête de tir est celle d’avoir le réservoir d’air placé directement sur la cartouche contenant le sable mélangé. Lorsqu’on ouvre la vanne placée entre le réservoir d’air et la cartouche du sable, l’air entre d’abord en agissant sur le périmètre de la cartouche en fluidifiant le sable et après effectue le tir dans la boite à noyaux.
Grâce à la position du réservoir, l’introduction de l’air ne nécessite pas de hautes pressions, avec les avantages suivants :
- Fluidification du sable avant le tir
- Remplissage optimal des boites à noyaux
- Réduction de l’usure des boites à noyaux
- Tir de quantité minimum de sable jusqu’au maximum consenti par la cartouche, sans effectuer aucune manœuvre

En outre le mécanisme est très simple et nécessite un entretien minimum, le démontage est simple et l’intervention très rapide. Tous les mouvements sont hydrauliques et le contrôle du cycle se fait par un automate (Siemens ou Schneider)
La machine est complètement fermée pour la sécurité de l’opérateur, pour la réduction du bruit et pour une complète aspiration des gaz et des poussières.

En option, il est possible d’équiper la machine avec 2 tables pour améliorer la productivité : une table en court de gazage/ et une table dehors

- Pression de tir et de gazage réglable

- Possibilité d'utiliser divers procédés à froid tels que : Cold-Box, Ashland Betaset, Ecolotec, au Silicate de Sodium


  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Malaxeur
  • Chantier complet